En 2005, daniel essaie les plans d'entrainements basés sur le système des palliers d'effort (tout entraînement d'athlète de haut niveau comme ici pour l'exemple)
Il pratique la partie endurance en respectant simplement au début "50%" d'effort, c'est à dire la moitié de la fréquence cardiaque pour aller de 95 pulses (repos) à 130 pulses= 110 à 115 pulses.
Au début il pédale à vide sur un alternateur, puis produit 30 watts, puis 60... quand il arrive à 100 (toujours en respectant la bonne fréquence cardiaque, il met en chantier la première fitness-car avec des moteurs de trotinette, des pieds de lit de chez castorama et un certain nombre de chaîne. On lui dit "mais enfin ce truc?! il y aura des pertes"...
Grace au pédalage à puissance constante il parvient à 150 watts en endurance  vers 95 pulses, qui était sa fréquence cardiaque de téléspectateur il y a deux ans.
 


Vous croyez qu'il y a des pertes? On fait le brouillon on verra après...



Il ya des pertes? même la moitié de 150 watts ça fait 75 watts, le double de ce qu'il pouvait fournir avant!


 
 


 


Magnifique! la transmission à "haut rendement"... avec deux moteurs de trotinettes face à face et un pieds de lit, ce qui est normal puisque l'on  pédale ici en position couché. Notez que le pied de lit permet un changement de vitesse (il y a deux gorges, pour passer un rapport plus grand, on déplace le pied de lit vers la droite)
 
 

Et tout ce cauchemar plein de pertes est camouflé dans le joli véhicle que voilà...

Le miracle pourtant est là: Daniel est maintenant en forme et est devenu un casse tête pour ses cardiologues.

suite
Une fitness-car triporteur