Discussion avec Mathieu Trentesaux


L'idée de fitness car, selon moi, ce n'est pas l'idée qui a le potentiel. C'est une idée sur l'idée. Mettons les choses en place.

Vous avez deux idées : le découplage d'abord, puis grace à celui çi, l'inspiration de la fitness car.

La première idée, la plus importante des deux, et de très loin - sans minimiser la deuxième - c'est le découplage et son étonnante conséquence : *le véhicule autonome*. C'est en en listant les avantages d'un tel véhicule qu'on comprend bien son potentiel. En dehors de la construction du véhicule nous avons les avantages suivants :

- Pas de dépense.
- Pas d'infrastructure.
- Pas de pollution.

Soit, déjà, le dégagement de tous les problèmes dramatiques liés aux moyens de locomotion actuels, incluant les voitures hybrides et la voiture électrique - vous avez bien lu. Voyez plutôt ceci : http://www.tregouet.org/article.php3?id_article=591#Chapo

Il y a un autre avantage que vous n'avez pas vu, Jean, et que ni Daniel ni d'autres présents n'avaient compris dans mon explication lors du salon ou je les ai rencontrés : c'est que ce véhicule peut, doit aussi être considéré comme un *générateur mobile d'énergie*. C'est très très important ça, c'est très nouveau. C'est le début d'une ère ou chacun va créer de l'énergie n'importe où.

si, je l'ai vu, avant même les autres, depuis 1990 j'avais cette idée: je suis radio amateur et j'ai en haut des montagnes des problèmes: si je reste longtemps en haut avec mon vélo, je me caille, j'ai pas d'énergie, ou alors je dois amener des batteries, plus grosses par ce que je ne peut pas les recharger à mesure. sauf peut être le petit talki qui peut etre remis à niveau avec un panneau solaire (8h de charge pour 3 heure d'émission). j'attends d'avoir ma fitnesscar pour d'une part monter en haut du colombier avec plus de matériel (la configuration du tricycle aidant) et enfin rester en haut sans me cailler (à cause du manque d'effort physique quand on ne bouge plus), ni rester complétement passif. en pédalant légèrement, ça serait bien plus confortable, ça réglerait aussi le problème thermique en alimenterait la batterie de l'emmeteur (un bon emetteur consomme 25 à 100 watts en émission, l'alimenter demande un effort comparable à la marche à pieds qui n'empêche pas de parler). Mais pour la plupart des gens je pense qu'il faudra beaucoup progresser pour avoir un bilan d'énergie positif.

Si un jour la batterie s'améliore drastiquement, disons au point de dépasser notablement la densité énergétique de l'essence, ça deviendra aussi un *mode de transport de l'énergie*. La richesse de l'humain s'exprimera en taux de charge de son pack de batteries. C'est de la SF, oui je sais.

et je peux dire les chiffres. Un athlètes moyen en endurance vaut entre 500 et 1000wh d'énergie mécanique par jour, plus le triple en chaleur dégagée. C'est difficile à récupérer, et peu intéressant d'y récupérer mais cette énergie mise à profit des transports évite facilement la dépense de 20 fois plus.

marche: 12 à 30wh/km (plaine, montagne),
Vélo 6 à 10wh/km, environ 6.5 en vélo de course à 32 de moyenne sur du parcours valloné en profitant de temps à autre de l'aspiration des autres. 8 à 10 en vélo de randonnée en montagne.
La fitnesscar devrait être dans ces zones là: plus lourde avec des pertes de rendement mais aussi plus aérodynamique avec la possibilité de l'effort, consommer physiquement (aux roues) du 7wh/km. le fait de produire de l'énergie en continu (par exemple 150 watts de moyenne en faisant son fitness à 160 watts plutôt que 150 watts de moyenne en alternant des passages à 0 et des passages à 350, ce qui fatigue plus .

Le *concept fitness car* vient encore s'ajouter à la liste d'arguments fondamentaux en faveur du véhicule autonome d'une manière très particulière. C'est un encouragement parce que ça permet d'approcher un paradoxe, sidérant, de nos civilisations qui font du sport dans le vide. C'est extrèmement important car cela signifie que l'on résoud un problème donné, par la résolution d'un autre, qui est indépendant. C'est la marque incontestable des très grandes réalisations et en ce sens, ça peut être considéré comme une clé de voute. Sous réserve de la validation scientifique de ce que vous affirmez - et que je crois.

J'espère que cette mise en place vous convient. Critiquez, je vous en prie.


"le plus économique des véhicules hybride"

Pourquoi hybride ?

Le moteur "thermique" c'est le l'humain qui pédale, et le moteur électrique et son système de stockage est la partie électrique. Dans le cas de l'hybride, on consomme moins à énergie motrice égale  seulement par ce qu'on permet au moteur thermique de ne pas gaspiller en le faisant travailler dans des meilleurs conditions. Dans le cas de la fitnesscar on cible la zone de meilleure progression (à terme passer de 30 à 75w à 150 à 300 watts pour un effort relatif équivalent, ce qui d'ailleurs, en passant demande une gestion thermique (à 350 watts un athlète d'endurance se trouve bien qu'en dessous de 0° en slip si il n'y a pas de vent) ce type d'effort multiplie à terme les possibilités mais est aussi la zone de meilleur rendement (la zone d'endurance aérobie mixte sucre-graisse, choix de l'intensité fonction longuer trajet, graisses seulement (lipolyse, fréquence cardiaque 120) pour aller très loin, et sucres seulement (typiquement fréquence cardiaque 150 160) pour des palliers de puissances spécifiques à un travail court mais dégageant une plage de puissance plus importante permettant au potentiel génétique de mieux s'exprimer, pour ceux qui veulent ajouter encore 20 à 30% de puissance disponibles à leur condition sportive une fois l'adaptation aux efforts longs et prolongée faire.

 Le concept de fitnesscar appliqués au moteurs diesel, en passant permettrait un fonctionnement propre (fonctionnement du système catalytique, fonctionnement à la puissance de meilleur rendement, peu d'imbrûlés) de la même façon que réguler un effort musculaire permet une "carburation" propre, dite aérobie, sans acide lactique. La seule différence c'est que le moteur diesel
ne fait pas de progrès.
j'ai choisi pour cette disgression le moteur diesel car ressemble le plus à un système musculaire; utilisé avec irrégularité il gaspille et pollue: la pire utilisation qu'il soit possible de faire d'un diesel c'est pour une voiture utilisée en terrain valloné.
dans le cas d'une hybridation Il devrait être choisi de petite puissance, cette puissance correspondante à la puissance moyenne (par exemple pour 50km/h de moyenne avec une conso de 40wh/km (voiture 4 place réaliste) le moteur thermique ferait 2 kilowatts (la puissance d'un moteur de coupe fil de jardin).
ce que nous proposent les constructeurs est différent, c'est un gros moteur qui serait utilisé d'une façon intermittente quand la batterie flanche, mis en route en campagne et fournissant la puissance que le moteur électrique peine à fournir (c'est donc l'inverse que dans notre fitnesscar), avec donc, de la pollution anormale à cause des cycles d'arrêt et de service (régime transitoire et instabilité de la température, le pire que tout en pollution serait du "stop and go", ces moteurs qui doivent démarer est accélérer en même temps)

Oui, mais c'est déjà connu et envisagé depuis longtemps par d'autres voies. Le découplage d'un moteur diesel n'aura d'intérêt que si le moteur en régime constant à d'énormes avantages

justement, l'énorme avantage est de carburer propre: actuellement, les voitures polluent 10 fois plus qu'elles le devraient. ce qui fait que la pollution de l'air, au lieu d'être divisée par 3 à 5 (même en comptant la relative augmentation) c'est maintenue alors que les industrie elles ont fait d'énorme progrès (trop d'un coup même, la supression des fumées noires a fait le choc climatique de 2003 et restauré en peu de temps +16% d'intensité du soleil par beau temps en europpe). Localement l'air est moins toxique à St-fond (mal de gorge en une journée entière avec 2 courses de barque ici N045.705632 E004.842993) entre deux autoroutes et dans le couloir de la chimie, qu'au bord de la nationale 504 à 3km au sud de Belley, ici N045.738625 E005.707018 (mal de gorge en 20 minutes juste en bricolant le bateau ou en ramant tranquille: Pourquoi? à St fond, les voitures sont très nombreuses mais roulent moteur chaud à puissance stable, alors qu'à Belley (les Écassaz) chaque voiture qui attaque la pente pollue alors, pour quelques centaines de mètres près de cette base d'aviron... des dizaines de fois plus (et dégagent des gaz d'une autre composition, avec de l'azote combinés aux imbrûlés)...  Et le lieu le plus pollué de France, du moins dans la journée... c'est peut être la route de Tignes. En certains endroits, y rester une demi-heure exposerait à des risque d'inconscience (malaises), presque tous ceux qui y passent récoltent un mal de tête durant quelques heures, qui n'est pas causé par l'altitude (les locaux pensent ça)... bref. C'est le scandale du diesel qui n'est pas prêt de sortir tant les publications scientifiques sont censurées. La pollution de l'industrie, à coté, c'est de la gnognotte.

. Il faudrait connaître vraiment les réalisations des procédés du style Pantone, c'est un autre domaine. La coopération électrique/essence, c'est la définition de l'hybride, c'est étudié depuis longtemps et c'est une solution d'attente pas très rentable. Par ailleurs, les niveaux de puissances et les poids des moteurs essence rendent absurde la puissance musculaire humaine. Autant embarquer un groupe électrogène sur un véhicule autonome pour pouvoir utiliser une source énergétique dense et universelle, mais en déshérence. De toutes façons, dans trente ans, on pourra mettre une PAC (à absorbtion?) à deux balles sur nos véhicules autonomes. Il y a une fenêtre de temps durant laquelle la solution fine aura raison de tout le reste : c'est maintenant et c'est pour une ou deux décennies.

Pour l'organisme humain, c'est pareil, la puissance constante est la plus
économique.

 un rameur, qui au lieu de faire comme d'habitude à fait des petits efforts irréguliers (qui consomment à énergie produite égale jusqu'à 19 fois plus de sucre sanguin. Il a été plus fatigué, à eu une fringale, pour produire moins d'énergie. voici son témoignage

je devais faire 2 B1 (pallier à puissance constante à 80% de la puissance qui serait épuisante, habituellement 40 à 50 minute par pallier) donc en tout un peu plus d'1h30, mais je me suis retrouvé a expliquer le movement a une fille qui voudrait se mettre à l'aviron. J'ai donc passé a peu pres 1h45 a lui expliquer mais en ramant pas régulier du tout. En regardant le graphique de ma montre ça me donnait que des pics avec meme parfois des retours a une fc quasiment de repos.

Et donc le truc désagréable c'est que je crevais la dalle après ! mais quand je dis que je crevais la dalle c'est bien le mot ! j'avais l'estomac qui gargouillait !
 


Voila le type de démonstration que je dois absolument mettre en exergue. Si l'on perd dans le découplage la moitié de l'énergie produite, c'est négligeable quand on consomme 19 fois plus de sucre sanguin. Le découplage est "juste" dix fois plus efficace qu'une transmission directe mal utilisée! Mais là, ce qu'il me faut, c'est des références. Si je suis tombé la première fois sur votre site, c'est parceque je cherchais des chiffres sur la puissance musculaire. Cette recherche, qui à débouché sur une sérendipité (quand on trouve énormément plus qu'on ne cherche), n'en était pas moins totalement infructueuse jusqu'a vous ! Pas moyen (je n'ai pas encore réessayé) de trouver des sources scientifiques sur cette problématique. Comprenez que *ça*, c'est absolument incontournable pour seulement ouvrir la bouche avant même d'essayer de convaincre.
explication scientifique: cela vient de la synthèse d'adénosine triphosphate ou ATP qui est le vecteur énergétique local au niveau musculaire. Il y a deux façon de syntétiser l'ATP, avec le glucose, 1 molécule de glucose + 02 sont transformés lors d'une "combustion" en CO2 + énergie sous forme de 38 molécules d'ATP ,  alors qu'il est est produit seulement 2 en anaérobie avec la réaction suivante 1 molécule de Glucose ---"fermentation"-----> acide lactique + énergie + 2 ATP.
"combustion" et "fermentation" ne sont peut être pas les termes exacts mais au final, les produits  de la réaction s'y apparentent.
Quand un effort est commencé et qu'il y a définit d'ATP, si le sang ne débite pas plus d'oxygène qu'au repos, la seule issue est de fermenter le glucose. C'est ce qui se passe en fait entre T+15" après début effort et T+ 1mn30 à 3mn suivant les temps de réponse du coeur, durant ce temps, un effort coûte donc beaucoup plus de glucose sanguin. Chez les chevaux, le coeur par en 15".


il y a ceci

note, si noscript rale au clique sur lien  qu'il y a un élement caché c'est par ce qu'il y a le sommaire à gauche (ça ne le fait pas si cette page est ouverte dans un onglet à part)

http://thevenet.jean.free.fr/wh.html ou je détaille les efforts long et les effets de l'entraînement sur la dépose de la bouée abdominale.
un résumé succint
http://thevenet.jean.free.fr/fitnesscar-remarques-suc5.html
http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques.html (mais là ya à trier)
http://thevenet.jean.free.fr/gps-desiratat.html
ou j'explique comment estimer la dépense calorique connaissant la fréquence cardiaque
http://pourlaterre.free.fr/charrette_hybride.html
une façon réaliste de rouler à l'énergie solaire condensée sur pré. (500km/h de cheval)


et si je trouve d'autre trucs je donnerais les liens...

Marc laurençon
Bonjour,

En ce qui me concerne la solution la plus simple pour se déplacer en hybride humain électrique c'est la suivante:
Kit moteur de chez declic-eco http://www.declic-eco.fr/ avec le controleur qui permet le cruise control
+ panneau solaire + cardio fréquencemètre + (pour ceux qui sont en ville: un petit moteur brush pris sur la chaine pour pouvoir regénérer les batteries à l'arrêt en pédalant en arrière).
Le panneau solaire permet une autonomie énergétique important (voir Pastèque qui a fait 460km en deux jours avant de recharger sa batterie sur le trajet Perpignan Chambéry effectué en trois jours).
Le cruise control permet, en régulant l'effort fait sur les pédales en fonction du cardio, de garder une vitesse constante, le moteur compensant automatiquement les différences d'apui sur les pédales.
Le moteur brush devra être monté sur la chaine de la transmission avec une roue libre inversée, comme ça il n'est pas entrainé lorsqu'on roule et à l'arrêt, si on tourne les pédales à l'envers, le moteur charge les batteries (le tricycle restant immobile grace à la roue libre de la roue arrière).

Pour moi c'est le moyen le plus simple de faire une fitnesscar avec tous les éléments achetés dans le commerce et très facile à monter soi-même.

20091009 
Mathieu,

J'ai parcouru votre prose. A mon avis, le bénéfice principal de la fitnesscar n'est pas de lisser l'effort sur le parcours, c'est un effet de bord. L'intérêt majeur réside dans le fait de pouvoir faire des efforts calibrés pour permettre d'augmenter de façon rapide les capacités musculaires et d'endurance (ce que ne permet pas le vélo). Si on arrive à doubler la capacité de la personne qui pédale en une durée donnée on aura compensé la perte de rendement due à la transmission. Ceci est un fait, néanmoins, le vrai avantage, c'est qu'a terme la personne pourra être plus autonome dans ses déplacements (même sans assistance électrique et sans fitnesscar).
La fitnesscar c'est bon pour la santé et pour la planête...
Mal


A+