comment gérer la vieillesse?
La vieillesse se caractérise par une baisse de la fréquence cardiaque maximale. Si il reste "des pulses" disponibles, pas de problèmes de santé, simplement une baisse de la puissance.
        mini          maxi
---------80-------------200 pulses
---------80---120 avec le viellissement, le maxi fini par se rapprocher du maxi, ne laissant pas de place pour l'effort, de plus le miminum finit par correspondre à un effort relativement aux possibilités.
---------50--------------------------200 pulses
---------45----------------140 Mais si on s'est bien entraîné, la même perte avec la vieillesse laisse encore de la place... et le minimum reste bien en dessous de 50% du métabolisme possible.
 

Si la puissance limite baisse un peu, bien sur les possibilités seront moindres mais c'est normal.
En revanche, si la puissance est, alors qu'on est jeune à peine suffisante pour marcher par exemple, une fois vieux, les fonctions vitales de bases peuvent tout monopoliser... Presque rien faire devient fatiguant, exactement comme un marathon. Plus grave, carrément rien faire est simplement se fatiguer un peu moins, mais quand même se fatiguer, il n'y a plus de repos possible.
Si on obtient par l'entraînement de la disponibilité pour l'effort quand il est encore simple de la faire, alors une fois vieux, il reste possible de se reposer en ne faisant rien, et de pouvoir faire quelque chose sans être "dans le rouge".
C'est pour cela qu'il importe de conserver une fréquence cardiaque de repos loin de sa fréquence cardiaque maximale, et pour cela rien ne vaut le fait de faire une heure par jour de l'endurance (surtout vers 12 ans quand le corps se construit: ne pas se faire charrier en voiture, aller à l'école à pieds!!!, rater cette occase peut faire perdre, définitivement, 40% du potentiel aérobie: la génération issue des écoliers vivant sur leurs consoles de jeu, internet et en tout voiture seront insuffisants cardiaques à 50 ans)

jeune avec activité physique
-métabolisme-repos--|----marge-de-disponibilité--|
--------------------|---------/endurance/épuisant/
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/

... une fois devenu vieux
-métabolisme-repos--|----marge-de-disponib|lité
--------------------|--/endurance/épuisant/<--baisse
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/
Peut tout de même marcher longuement...

Mais SI le jeune sédentaire est déjà à 25 ans bien en dessous de ce qui serait normal à 70!
voici le cas le plus fréquent:
jeune sans activité physique
-métabolisme-repos--|----marge-de-disponi|lité
--------------------|-/endurance/épuisant/
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/

Une fois devenu vieux...
-métabolisme-repos--|----marge-de|disponibilité
--------------/endurance/épuisant/<--baisse
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/
s'épuise en marchant, ou parfois même en faisant rien! l'entraînement lui même devient difficile. Il faut parfois, simplement, pédaler en position couchée quasiment dans le vide!

Et de surcroît, étant comme "en endurance" pour "rien faire" s'épuise même sans bouger, à la longue, les problèmes cardio-vasculaires et le manque de vitalité générale qui résulte du stress précipite tous les problèmes de "maladies de confort"
 

avant entraînement
-métabolisme-repos--|----marge-de-disponibilité--|
--------------------|---------/endurance/épuisant/
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/

après entraînement
-métabolisme-repos--|-----marge-de-disponibilité---------|
--------------------|----------------/endurance/épuisant/
---rien faire ------|-----marcher/courir/trèsvite/